Les dernières minutes du Rio — Paris, la montre Biélorusse à qui il manquait une aiguille, et des salles avec de la pâte à modeler pour réconforter les étudiants.


Vol AF 447 Rio-Paris, reconstitution des minutes qui ont précédé le crash

Le commandant Dubois frappe enfin à la porte du cockpit alors que Robert appuie toujours sur le bouton d’appel du poste-repos. « On a pourtant les moteurs, dit-il. Qu’est-ce qui se passe, putain ? » Stall, stall, stall. « Tu comprends ou pas ce qui se passe ? » Bonin : « Putain, j’ai plus le contrôle de l’avion, là ! J’ai plus du tout le contrôle de l’avion ! »

C’est l’histoire de la reconstitution glaçante des dernières minutes avant le crash du vol AF 447, qui montre qu’en matière d’aviation, les hommes sont bien plus faillibles que les machines.

Luch : La mono-aiguille venue du froid

Quand on parle de Luch actuellement, on évoque généralement la Minsk Watch Factory (МЧЗ). Crée en 1953 sous le régime communiste, l’usine produisait en masse de nombreux modèles estampillés sous deux marques différentes, Zarja et Luch. La spécialité de la maison étant de petites montres-bijoux pour femmes, dont la Luch 1300, qui reste à ce jour la plus petite montre produite par l’industrie horlogère soviétique, mais nous y reviendrons.

C’est l’histoire d’une montre de construction soviétique avec une seule aiguille.

In College and Hiding From Scary Ideas

The safe space, Ms. Byron explained, was intended to give people who might find comments “troubling” or “triggering,” a place to recuperate. The room was equipped with cookies, coloring books, bubbles, Play-Doh, calming music, pillows, blankets and a video of frolicking puppies, as well as students and staff members trained to deal with trauma.

C’est l’histoire d’universités et d’étudiants qui ont de plus en plus de mal à faire la différence entre parler d’un sujet traumatisant pour l’étudier, et éviter d’en parler car des étudiants ont été victimes de ce traumatisme.